Contenu principal

Lors de cette table ronde, il était question de réfléchir collectivement aux extensions que l’on juge presque « obligatoires » lors de chaque installation de WordPress. Famille par famille nous avons tous fait part de nos préférences et vous trouverez dans cet article le compte-rendu.

Il y a des plugins gratuits, d’autres payants mais ce sera toujours précisé. Nous n’irons pas jusqu’à vous dire lequel est le meilleur : tous les goûts sont dans la nature. Par contre je me permettrai de vous faire part de mes extensions préférées à chaque fois, elles sont indiqués avec une astérisque.

Voici notre sélection de plugins indispensables, en date du 2 avril 2014. Les choses évoluant vite, il n’est pas dit que cette ressource soit encore valide le jour où vous la consulterez.

Les extensions de backup

Une installation WordPress sécurisée dispose toujours de sauvegardes. Mieux vaut les avoir et ne jamais s’en servir que de devoir refaire tout son site ! Voici les plugins qui ont été mentionnés :

  • UpdraftPlus* (freemium) : Déjà très efficace en version gratuite, il vous permet de sauvegarder puis restaurer votre site à une version antérieure. On peut facilement envoyer les sauvegardes sur Dropbox, Google Drive, S3 ou un autre FTP.
  • BackWPup (freemium) : A les mêmes possibilités qu’UpdraftPlus à l’exception de la fonction de restauration. Il vous sera donc indispensable de remettre les fichiers et la base de données par vous-même.
  • WPRemote (freemium) : Vous pouvez ajouter tous vos sites WordPress dans une même interface afin d’en gérer les mises à jour et les sauvegardes. Il n’y a par contre pas de fonction de restauration.

Certains nous ont fait part de leur aversion pour les extensions. Ils préfèrent utiliser d’autres méthodes :

  • Faire les sauvegardes des fichiers et de la base de données à la main
  • Ou en utilisant des scripts
  • Ou encore en utilisant les fonctions proposées par leur hébergeur (tous ne le proposent pas)

Les plugins de SEO

Afin d’optimiser l’optimisation technique de votre site pour le référencement, on passera forcément par des plugins. Et il y a certains noms qui vous seront familiers.

  • WordPress SEO by Yoast* (freemium) : C’est le plugin phare qui va vous aider à affiner ce que vous montrerez à Google. Attention cependant à bien comprendre ce que vous faites : certaines options pourraient faire disparaître des pans entiers de votre site. Pour finir, la version gratuite est déjà largement suffisante.
  • Redirection* (gratuit) : Lorsque vous changez une URL ou que vous supprimez une page, une erreur 404 est créée. Pour le bien des internautes comme des moteurs de recherche, vous pouvez proposer une nouvelle page équivalente. C’est là le rôle du plugin : créer une redirection qui mènera à une autre page.Les possibilités d’import en CSV permettent de gérer de nombreuses redirections d’un coup.
  • Premium Seo Pack (freemium) : Bien que ce plugin ait été cité lors de la soirée – et il en va de même pour All in One SEO (freemium) – nous sommes nombreux à préférer nous tourner vers WordPress SEO by Yoast (le 1er de cette liste).
  • Yet Another Related Posts Plugin (YARPP)* (gratuit) : ce plugin viendra ajouter des « articles liés » à la fin de votre contenu. C’est à dire que vous pourrez aider votre visiteur à trouver d’autres articles sur le même sujet. Il est également pratique pour travailler le maillage interne de son site.

Les plugins anti-spam

Dès lors que vous ouvrez les commentaires de votre blog, vous verrez que la grande majorité de ce que vous allez recevoir sera du spam. Que ce soit pour des « sacs louboutin pas cher » ou du viagra, vous serez servi !

C’est pourquoi l’activation d’un plugin d’anti-spam pourra vous assurer une certaine sérénité.

  • Akismet (freemium) : présent par défaut sur toutes les installations, cette extension est développée par Automattic, la maison mère de WordPress. Vous pourrez activer le plugin en vous procurant une clé API qui pourra être gratuite si vous utilisez le plan « Basic ».
  • Anti-spam (freemium) : ce plugin est bien plus drastique dans sa gestion des faux commentaires. La version gratuite marche déjà très bien : à utiliser si vous êtes submergé de spam !

Et si vous n’avez pas vu d’astérique de ma part, c’est parce que j’utilise personnellement Disqus pour gérer mes commentaires. Et c’est leur service qui s’occupe de traiter le spam. On en reparle dans la section des extensions de commentaire.

Les plugins de formulaires

Que vous ayez à gérer des formulaires de contact, des demandes de devis ou des abonnements à une newsletter, une extension de formulaire ne sera pas de trop. Voici celles évoquées ce soir-là :

  • Contact Form 7 (gratuit) : c’est le plugin gratuit de référence que tout le monde a déjà utilisé au moins une fois. Sortie il y a longtemps maintenant, elle est maintenue à jour mais vieillit mal.
  • Gravity Forms* (payant) : A contrario, cette extension fait office de référence mais du côté premium. Avec une interface léchée et un énorme écosystème d’add-ons, c’est la solution que l’on utilise sur les projets professionnels.
  • QuForm (payant) : conseillé par un membre de l’assistance, je peux vous dire que le plugin n’est pas à la hauteur. En tout cas il ne vaut pas que vous déboursiez 28$.

Note de juin 2015 : si vous souhaitez un comparatif conséquent au sujet des plugins de formulaire, je vous invite à consulter l’article que j’ai rédigé pour WPMarmite.

Les plugins de cache

Si jamais le temps de chargement de votre site dépasse les 2 secondes (c’est le plus souvent dû aux images), il faudra penser à optimiser sa vitesse. Et pour cela, le recours à une extension de cache sera une bonne solution.

Pour savoir si c’est votre cas, il vous faudra tester votre site avec l’un des services suivants :

  • GT Metrix
  • Pingdom Tools
  • Dareboost
  • Google PageSpeed

Si l’on vous conseille d’utiliser plusieurs services c’est parce que tous auront des résultats différents. D’ailleurs, l’équipe en charge de WP-Rocket (le plugin de cache français) conseille généralement Pingdom Tools pour la fiabilité de leurs résultats.

Une fois que vous aurez fait les tests, vous aurez droit à de nombreux conseils. Et rapidement, il sera question de « page cache », « browser cache », « gzip compression »… Ce que vont proposer les plugins de cache justement.

Voici une sélection d’outils mentionnés lors de la table ronde :

  • WP Super Cache, une des extensions les plus populaires grâce son prix (gratuit) et sa rapidité de configuration.
  • W3 Total Cache, l’extension gratuite très poussée. Il faut plusieurs heures pour jouer avec les réglages avant de pouvoir trouver la bonne combinaison : celle qui sera la plus efficace.
  • WP Rocket*, édité par des membres de la communauté WordPress francophone, le plugin est payant. Mais cet aspect premium est rapidement justifié par les résultats obtenus sans même avoir à configurer l’extension.
  • Quick Cache, souvent cité comme remplaçant de WP Super Cache.

Ainsi, grâce à ces plugins, vous pourrez proposer une expérience de navigation fluide à vos internautes. Sans compter que la vitesse de chargement a également un impact indirect sur votre référencement.

Les plugins de commentaires

Si vous tenez une ligne éditoriale conséquente et que vous voulez interagir avec vos internautes, les commentaires seront importants.

C’est là où il est peut-être intéressant de vouloir aller plus loin que ceux proposés par défaut par WordPress. D’ailleurs si vous voulez consulter un article complet à ce sujet, j’en ai écrit un pour le compte de WPMarmite.

Voici les solutions de remplacement évoquées lors de la soirée :

  • Disqus Comment System*, qui vient installer Disqus sur votre site. C’est un système de commentaires que l’on retrouve de plus en plus souvent sur les gros sites éditoriaux aussi bien américains que français. Les commentaires WordPress sont synchronisés sur Disqus, ainsi si vous décidez de changer d’extension, vous aurez toujours accès à votre contenu. Attention, cela veut donc aussi dire que vos données ne vous appartiennent plus : elles sont copiées sur un serveur américain.
  • Jetpack, qui est le couteau suisse WordPress, propose également un module de commentaires. On le retrouve assez régulièrement dans la blogosphère et il ajoute notamment une fonction d’abonnement aux commentaires par email. Pratique pour que vos participants ne loupent rien de la suite du débat.
  • LiveFyre est un système américain concurrent à Disqus. On le voit de moins en moins sur le web cependant.
  • Commentator est un plugin payant disponible sur CodeCanyon (16$) et ressemble à s’y méprendre à Disqus. Le développement a été stoppé pendant près d’un an par son auteur (Mars 2014 – Juillet 2015) mais il semble maintenant redevenir actif et s’appliquer à faire une bonne solution.

Il existe également plein d’autres solutions qui viennent compléter les fonctions natives de WordPress plutôt que de les remplacer. Mais pour savoir ce qui vous convient et ce qui convient à vos utilisateurs, il faudra très probablement en essayer plusieurs !

Les plugins de sécurité

WordPress étant très populaire, il devient la cible de nombreux hackeurs. Leur but est de s’introduire dans votre installation coûte que coûte. On parlait de bonnes pratiques lors de la conférence précédente mais ce n’est souvent pas suffisant.

C’est pourquoi nous avons cité quelques extensions qui vont venir vous protéger des intrusions et des attaques.

  • Limit Login Attempts : Il va venir bloquer les personnes ou les robots qui essaient de se connecter plusieurs fois d’affilée sans succès. On peut par exemple dire qu’au bout de 3 tentatives de connexion, on bloquera l’adresse IP de la personne ou du robot pendant un certain nombre d’heures.
  • Block Bad Queries (BBQ) : Ce plugin a pour but de vous protéger d’éventuels scripts malicieux qui s’exécuteraient à votre insu. On peut imaginer que ce soient des failles de sécurité introduites par des plugins ou des thèmes.

Nous n’avons pas abordé à l’époque le sujet des « gros » plugins de sécurité tels que WordFence ou iThemes Security. Ce sont des solutions « tout en un » qui vont venir protéger votre site mais également le scanner régulièrement pour vous faire part des problèmes présents.

Nous attendons également l’extension SécuPress, développée par Julio Potier (consultant en sécurité WordPress) et éditée par WP Media, la maison mère de WP Rocket.

Les plugins de partage social

Dans la même veine que pour les plugins de commentaire, les partages sociaux vont devenir importants dès lors que vous avez une stratégie éditoriale. Il sera alors question de montrer en un coup d’oeil le nombre de partages de vos articles et de permettre à quiconque de les partager facilement.

Voici les extensions que nous avons cité :

  • AddThis : Longtemps utilisé et encore plutôt populaire, nous le déconseillons aujourd’hui.
  • Simple Share Buttons Adder : C’est l’extension que nous avons conseillé lors de la soirée. Mais les choses évoluent vite et de nombreuses solutions sont sorties entre temps.
  • Digg Digg : Le plugin n’est plus mis à jour depuis longtemps, il vaut mieux s’en passer aujourd’hui.
  • Shareaholic : Très populaire également, il a cependant la fâcheuse tendance de ralentir les temps de chargement des sites d’au moins une seconde.

N’ayant pas de grand expert du partage social, nous restons prudents quant à ces recommandations.

Les plugins de slider

Nous l’avons dit et répété : les sliders (ou carousels) ne sont pas une bonne chose. Que ce soit en terme de webdesign, d’ergonomie ou de communication : c’est une mauvaise chose.

Mais pourquoi sont-ils si populaires alors ? Et bien parce que cela vend. Parce que cela donne l’impression au créateur de site de faire l’équivalent d’animations Flash. Mais regardez bien les grands sites que vous visitez. Vous remarquerez qu’ils n’ont pas de carousels. A part peut-être certains sites e-commerce.

Si vous voulez avoir plus d’explications, nous vous conseillons cette ressource.

Quoi qu’il en soit, nous avons cité quelques extensions, toutes payantes par contre :

  • Revolution Slider* : C’est le plugin le plus populaire et le plus utilisé. On le trouve d’ailleurs packagé avec de nombreux thèmes premium.
  • LayerSlider : C’est le concurrent direct de Revolution Slider, il propose à peu près les mêmes choses.
  • Royal Slider : Celui-ci est différent, il permet notamment aux photographes de mettre leurs photos Flickr ou 500px dans des carousels sans avoir à les envoyer au préalable dans leur bibliothèque WordPress.

Il existe également des extensions gratuites qui peuvent vous permettre de mettre en place votre premier carousel sans mettre la main à la poche.

Mais on le répète : les sliders ne sont pas une bonne pratique.

Autres ressources évoquées

Au détour de débats, il nous est arrivé de citer d’autres extensions. C’est l’occasion pour nous de finir ce compte-rendu avec une section « fourre-tout ».

  • Move Login : Développé par Grégory Viguier (un membre de la communauté toulousaine), ce plugin permet de changer l’URL de connexion / déconnexion / de changement de mot de passe de votre installation WordPress. Le but : empêcher les hackeurs ou les petits malins de pouvoir tenter de se connecter. En effet, vous seul connaîtrez l’adresse exacte pour le faire !
  • Elegant Themes* : C’est une boutique de thèmes et de plugins indépendante qui permet aux débutants d’avoir des ressources de qualité avec un système d’abonnement annuel. On peut ainsi avoir accès à tous leurs thèmes mais ce sont surtout leurs derniers qui sont intéressants, notamment Divi.
  • MailPoet : C’est une extension d’emailing développée par une équipe française à la base. Elle permet de créer des formulaires qui permettront à vos internautes de s’abonner à votre newsletter. Et vous pourrez également envoyer vos mails d’information directement depuis l’interface WordPress.
  • VisualComposer : C’est ce que l’on appelle un Page Builder. C’est à dire qu’il vient remplacer l’éditeur WordPress et apporte une interface en « glisser-déposer ». La création de pages avec des mises en forme avancées depuis bien plus facile. On peut créer des colonnes, facilement utiliser des fonctions qui nécessitent des shortcodes d’habitude, sauvegarder des modèles de pages… Habituellement incorporé dans de nombreux thèmes premium, vous pouvez également vous le procurer en l’achetant sur CodeCanyon.
  • NextGen Gallery : Si vous avez de nombreuses images que vous souhaitez intégrer sous forme de galerie, alors ce plugin fera votre bonheur. Il existe depuis très longtemps et reste entretenu, d’où sa popularité.
  • MailChimp for WordPress : Cette extension vous permettra de créer de petits formulaires d’abonnement à votre newsletter. Tous les contacts obtenus iront se mettre dans votre base de données MailChimp.

Les conversations ont été riches ce soir-là et ont permis à chacun de pouvoir présenter ses ressources préférées. Mais ce compte-rendu ne sera pas valable éternellement : le marché des extensions WordPress est constamment en mutation. Les solutions que nous vous conseillons aujourd’hui seront probablement dépassées demain.

Twitter : G☈eg
https://twitter.com/ScreenFeedFr/status/451052233816563712

Crédit photo : Grégory Viguier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <strong></strong> <em></em> <a href=""></a> <blockquote cite=""></blockquote> <code></code> <pre></pre>