Contenu principal

J’ai tenu cette conférence à l’occasion du premier Meetup toulousain, le 3 Mars 2014.
Ma volonté au travers de cette conférence était de proposer ma vision de l’écosystème WordPress et de sa viabilité économique pour nous, prestataires.

Afin de répondre à cette problématique, il faut commencer par un retour en arrière pour comprendre les motivations derrière la création de notre CMS préféré. Et les motivations « politiques » dirons-nous sont claires : il s’agit de créer une plateforme de blogging pérenne et open-source. La vision a évolué depuis (WordPress fait bien plus que du blogging) mais l’aspect « ouvert et gratuit » est toujours intact.

Mais toute entreprise se doit de répondre à une réalité économique : il faut vivre et faire vivre ses employés. C’est pour cela que la société Automattic est née : elle a pour rôle de développer (en partie) et distribuer WordPress. Elle tire ses revenus de WordPress.com (à opposer à WordPress.org), de WordPress VIP ainsi que de l’édition et la vente de plugins complémentaires.

Sa santé financière est belle et bien établie : cela permet de consacrer des moyens au développement de WordPress aux côtés de la communauté Open-Source. Oui, WordPress n’est pas développé que par Automattic mais par de nombreux bénévoles dans le monde entier.

Twitter : La Cantine Toulouse
https://twitter.com/LaCantine_Tlse/status/440554438215077889

Toutes les conditions sont réunies pour que WordPress continue à être développé et la vision de son fondateur, Matt Mullenweg est on-ne-peut-plus claire : faire de son CMS un système d’exploitation web. Bref, lorsque l’on veut réaliser un projet web on installe WordPress (qui fait office d’OS) puis on ajoute des thèmes et extensions pour arriver au résultat désiré.

Nous sommes également dans un écosystème qui mûrit : les dérives observées par le passé commencent à disparaître grâce à une réflexion au niveau mondial. Par exemple les thèmes commencent à se séparer des « fonctions » pour les mettre dans des plugins et ainsi permettre une pérennité accrue de nos projets web. Enfin, tout le monde n’en est pas encore là (coucou Themeforest !).

Autre exemple : nous assistons à la création d’écosystèmes entiers autour de plugins particuliers. On peut citer WooCommerce (e-commerce) ou GravityForms (formulaires) qui en viennent à écraser leur concurrence et s’imposer comme les solutions phares de leur catégorie. C’est pourquoi des plugins viennent compléter ces plugins phares. On parlera alors « d’add-on ».

La communauté grandit et mûrit elle aussi. La gratuité et la collaboration sont dans son ADN et avec le temps nous observons l’émergence de plus en plus de Meetups et de WordCamps ou d’événements indépendants.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur les concurrents qui se positionnent uniquement dans le blogging pour concurrencer WordPress puis mes conclusions sur l’avenir de WordPress, consultez la suite de cette conférence via le SlideShare ci-dessous.

SlideShare : WordPress Meetup Toulouse 1 – Quel Futur pour WordPress ?
https://fr.slideshare.net/nicolasricher/wordpress-meetup-toulouse1futurwordpress

Crédits photo : Olivier Gobet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <strong></strong> <em></em> <a href=""></a> <blockquote cite=""></blockquote> <code></code> <pre></pre>